Comment évaluer l’impact des Groupes Qualité sur la pratique des médecins généralistes ? Thèse sur la représentativité des membres des Groupes Qualité par rapport au groupe de contrôle

Les Groupes Qualité bretons sont régulièrement l’objet de travaux de thèse en vue du diplôme d’Etat de docteur en médecine générale.

Cette année, Antoine Langevin s’est intéressé à la représentativité des membres des Groupes Qualité bretons par rapport au groupe de contrôle qui permet aux participants de comparer leur pratique sur la base d’indicateurs précis.

L’enjeu de ce travail : évaluer la validité du groupe de contrôle

Objectifs des travaux de thèse 

  • Objectif principal : caractériser les médecins généralistes bretons sur l’année 2020
  • Objectif secondaire : comparer les résultats de cette étude avec celle réalisée en 2020 caractérisant les MSU de la subdivision rennaise

Méthodologie de l’étude

L’étude a été réalisée avec le concours statistique de la coordination régionale de la gestion du risque de l’Assurance maladie. Elle se fonde sur des données sociodémographiques et d’activité, issues du Système National des Données de Santé (SNDS) et notamment des relevés individuels d‘activité et de prescription (RIAP) et des rémunérations sur objectifs de santé publique (ROSP).

Elle compare 407 médecins généralistes membres d’un Groupe Qualité à 2 245 médecins qui n’en sont pas membre. Seuls les médecins généralistes à activité complète en 2020 sur la région Bretagne ont été pris en compte. Les médecins à exercice particulier ou ayant une faible activité en ont été exclus.

Principaux enseignements

  • Il existe des différences significatives entre les médecins membres d’un Groupe Qualité et ceux qui n’y participent pas sur les plans socio-démographiques et d’activité
  • L’étude montre – sans lien de causalité – un impact positif des Groupes Qualité sur certains critères d’activité que l’on pourrait associer à la qualité des soins

Cette thèse permet aussi d’ouvrir la voie à de futurs travaux sur la création d’un groupe de contrôle en meilleure adéquation avec le profil des Groupes Qualité bretons.  

Cette thèse a été soutenue par Antoine Langevin le 1er mars 2022 à Rennes.  

Pour en savoir plus

 

Partager cet article

Les autres actualités des Groupes Qualité Bretagne